Avertir le modérateur

15/03/2019

run SOFA envoie la gomme avec le clip de WEIRD

RUN sOFA - THE JOY OF MISSING OUT

run SOFA déboule chez votre disquaire et votre plate-forme numérique le 24 avril avec un nouvel EP de metal rap The Joy of Missing Out dont on découvre déjà le titre Weird.

run SOFA met la gomme avec un super titre, Weird

Julien Tassin et Antoine Roméo font du rock au sein du groupe Run SOFA. Ils viennent de Charleroi et ont sorti projet Say, disponible depuis le 26 janvier 2018. Un nouvel EP est annoncé pour le 24 avril avec des morceaux mêlant plusieurs genres musicaux. Aucune limite, aucune barrière, l’album est plein de messages. Ni rock, ni rap, ni expérimental, mais un peu tout à la fois, c'est run SOFA. En six titres, les run SOFA ne ratent rien. Ils vivent leur son, transmettent leur vie et suspendent le temps ! Ils sont chez eux, partout, en phase avec eux-mêmes. L’extase est là. Les peurs ne les guident plus, ils ont créé un nouveau paradigme, ils ont trouvé l’accord suprême intérieur...

Voici le clip de Weird de run SOFA :

Un extrait d'interview super intéressant :

Antoine : On est dans une ère, où le rock n’est plus une musique populaire, depuis très longtemps. On sait que c’est le rap qui est devenu la nouvelle pop. Encore plus, cette année-ci. Mais du coup, on a envie d’amener un vrai message, et je pense qu’il y a un vrai message dans l’album. Ça reste du rock, et fatalement, ça ne touche pas toutes les couches de la société, même si on aimerait.

Originaire de Charleroi, le groupe run SOFA puise dans un rock ancestral et aux accents psyché l'énergie pour livrer un son hybride fait de nappes de guitares et de colorations urbaines.

run SOFA - "The Joy of Missing Out" - JauneOrange/PIAS - 24 avril 2019

run SOFA sur Instagram

run sofa,the joy of missing out,20 minutes,clip,weird,hardcore

22/02/2019

Lou Doillon nous met à genoux avec Soliloquy

Lou Doillon, Soliloquy

Lou Doillon sort l'album Soliloquy, et l'on découvre aujourd'hui le nouvel extrait Too Much

"Too Much", la nuit blanche parisienne de Lou Doillon

Avec Soliloquy, Lou décide une fois encore de tenter le diable. Elle a demandé à Benjamin Lebeau, moitié de The Shoes, et à Dan Levy, fondateur de The Dø, de s’en partager la production. Résultat, l’ensemble sonne à la fois rock et synthétique, mélancolique et rageur, tendre et sexy. On apprécie particulièrement It’s You, ritournelle féminine confectionnée à distance avec Cat Power. D’ailleurs, les livres de Sylvia Plath et Simone de Beauvoir étaient à son chevet durant la genèse de l’album… “Lou est pleine de poésie”, confie à son propos Cat Power. Ce dont témoignent les douze morceaux mirotants de son album.

Voici le clip de Too Much :

Quand Lou Doillon nous emmène dans un bar vide de Belleville, cela donne une virée nocturne flamboyante, sexy et résolument inspirante. Son nouveau clip "Too Much", réalisé par Matt Lambert, vient de sortir et nous embarque dans un univers sensuel et onirique qui rappelle l'esthétique de Fassbinder. Le vin réchauffe les coeurs, les paillettes d'une robe bleue Gucci à franges illuminent cette folle nuit... Lou Doillon est sublime quand elle est too much.

Pour suivre Lou sur Facebook

Lou Doillon - 20 minutes

20/02/2019

Framix a besoin de réchauffement avec Deprived of the Rays of the sun

Framix, Deprived of the rays of the sun

Framix a le blues avec Deprived of the Rays of the sun. Bientôt la fin de l'hiver qui s'annonce avec ce clip réalisé par Framix en personne.

On retrouve Framix avec un joli double Single : Deprived of the rays of the sun / Je m'en fiche.

Deprived of the Rays of the Sun, son nouveau clip, évoque l'apocalypse et l'hiver, l'écologie et le moral des hommes. Framix a le blues, et il le chante magnifiquement. À mi-chemin entre l’Amérique des studios Sun Records et la Jamaïque du Black Ark Studio, ce nouveau single couplé à Je m'en fiche est une cure de jouvence revigorante et cette soirée mix est l’occasion de se baigner à nouveau dans son univers musical et ses influences…

Voici le clip de Deprived of the Rays of the sun signé Framix :

Pour ceux ou celles qui ne connaissent pas le dénommé Framix et qui avaient raté l'épisode précédent (le single Stronger l'année dernière, quatre albums au compteur), sachez qu'ils auront dans quelques jours, une séance de rattrapage. Ce bidouilleur frenchy sort de sa grotte Nantaise et livre un Deprived of the Rays of the sun parfait pour décongeler les esprits froids.

Toujours inspiré par l'imaginaire des fifties et des sixties, sans être attaché à un sous genre en particulier, le projet de François Michel aka FRAMIX, s'écoute comme la BO d'un film où Duke Reid et Sam Phillips seraient les tauliers d'un improbable club dans lequel joueraient ensemble Desmond Dekker, Hank Williams, les Coasters voir Elvis dans ses bons jours. Si par le passé Framix rendait hommage au skank jamaïcain version 2.0, Framix cette fois-ci a apparemment troqué machines et autres samplers pour du bon vieux matos aux sonorités résonnantes, à la réverbération et aux échos magnifiques… Esprit vintage, quand tu nous tiens ! On se réchauffe vite fait !

Site officiel de François Michel

Framix, 20 minutes

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu