Avertir le modérateur

25/09/2013

Paris N'existe Pas, l'incroyable film perdu !

Voilà un événement : Paris N'existe Pas mérite un sérieux coup de projecteur. Le film de 1969 de Robert Benayoun était considéré comme perdu. Il ressort mystérieusement le 6 novembre. Et le verdict ? Incroyable pour les amateurs de la nouvelle vague, et pour les fans de Gainsbourg, étonnant de magnétisme, et auteur d'une BO avec Vannier, très présente, qui vaut le détour.

RICHARD LEDUC 3.png

L'histoire : invité à une soirée, Simon, un artiste, y fume une substance aux propriétés étranges. Après cette expérience, il développe des capacités extrasensorielles qui lui permettent de voir le futur et le passé. C'est ainsi qu'en retournant chez lui, Simon voit la femme qui occupait l'appartement trente ans plus tôt. Un ami tente de le rassurer. Ces dons lui proviennent de sa sensibilité artistique à fleur de peau, rien de plus. Mais Simon n'est pas convaincu, car les hallucinations se font plus précises...

SG 3.png

 

Si “Paris n’existe pas” pose des questions intéressantes sur l’art et la place de l’artiste dans la cité, le film traite avant tout du temps et de notre appréciation de la réalité à l’instar de la question d’Angéla à Simon : “Qu’est-ce qu’il vaut mieux voir, le pont Alexandre ou ce qu’il nous cache” ou des jolies tirades de Laurent (Gainsbourg) “Tu sais, on a jamais su exactement ce qui sépare le passé de l’avenir (…) Le temps est une spirale, une succession infinie de séries que nous combinons à notre guise. Dans nos rêves par exemple (…) »

On ressent dans ce film toute l’ébullition artistique de l’été 68 et Benayoun nous livre 93 minutes de pellicule habilement tournées et montées, un voyage au sens “trip” du terme où rêve et imagination prennent toute leur place : indispensable.

 

DANIELE GAUBERT 1.png

03/09/2013

Thesaintcyr, entre bien et mal sur The Lord

Pour bien commencer la rentrée, on savoure The Lord, prière de Thesaintcyr illustrée à la perfection par ces collages de Max Ernst dans son livre Une semaine de Bonté. Le chanteur Sébastien Crépinior prouve sur ce titre ses belles capacités vocales.

Le nouvel album est annoncé pour 2014, une année cold wave assurément !

Thesaintcyr-nouveau-casino4.jpg

28/08/2013

La Jeanne, la réussite de Jane Bréduillard et Baccherini !

Bonne pioche pour la belle Jane Bréduillard et le guitariste et compositeur Baccherini.La Jeanne est un premier album de choix. Destination soleil avec La Jeanne, qui mêle subtilement les musiques des îles et la chanson française. Sa voix chaleureuse et profonde, quelque part entre Hélène Segara et Luz Casal, sert un répertoire de chansons romantiques.

janephoto-2.jpg

Si elle n’est pas auteur, Jane Bréduillard fait montre d’une belle interprétation, sachant jouer des émotions avec un timbre capable de milles choses, qui présente une femme aussi forte (Je n’appartiens qu’à moi) que fragile (Ma douce folie). S’il émane des textes une certaine mélancolie (Effacer l’ennui, Valse de l’enfance), les mélodies sont pour le coup, plutôt joyeuses.

Sur fond de tango, accordéons et guitares nous invitent à la danse, et donnent à la formation une teinte des plus originales sur la scène française indépendante. La Jeanne, qui semble avoir déjà conquis un petit public, fait partie, avec ce premier opus des prochaines formations à suivre de près.

 

lajeanne.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu